Journal pour les parents et pour les professeurs
Édité depuis 2003
«Les Nouvelles de l’éducation»
18+
Archives Vidéo Photo Numéro 1 du 11 octobre 2016 Abonnement Rédaction Contacts
1485014849148481484714846148451484414843148411484014839148381483714836
Alexandre
Adamsky
Nous commençons par Vygotsky
Agnès
Florin
Education, développement, culture et qualité de vie des enfants
Jean-Yves
Rochex
Questions posées et services rendus entre psychologie et sociologie
Maurice
Сourchay, Delphine Porcher, Grégory Munoz
De la dialectique sens-signification chez Vygotski à la proposition d’un système d’instruments corporel de dynamique interactionnelle
Augustin
Mutuale
Piaget et Vygotsky en débats: Pour une humanisation de l’enfant en relation d’apprentissage
Claude
Piard
De l’enseignement programmé à la programmation socio-cognitive du développement: une histoire de vie
Catherine
Loisy
La formation du concept scientifique dans la théorie de Vygotsky, cadre pour l’approche-programme dans l’enseignement supérieur
Emmanuel
Sander
Une perspective de développement conceptuel pour l’éducation : hommage à Vygotski
François-Xavier
Clément
La responsabilité de la parole: entre mouvement intérieur et création de la culture
Kishore
Singh
Pédagogie éducative à travers l’ouvrage de Vygotski: Pensée et Langage et l’optique du droit à l’éducation
Liudmila
Boutchilina-Nesselrode
Lev Vygotski dans la perspective sémiotique. Le rapport de réversion et l'instance de l'autocensure dans le roman (Pour l'iconicisation des œuvres d'art concret)
Inna
Merkoulova
Éditorial
Igor
Zhukovsky
Les idées de L.S. Vygotsky et le développement du réseau d'écoles d'enseignement complémentaire en France
Inna
Merkoulova
L'ouvrage "Sémiotique des passions" d'A.J.Greimas et J.Fontanille en russe: dialogue avec la théorie de Vygotsky

Responsable Science et Éducation au Centre de Russie pour la Science et la Culture à Paris, Docteur en sciences du langage
Inna Merkoulova

L'ouvrage "Sémiotique des passions" d'A.J.Greimas et J.Fontanille en russe: dialogue avec la théorie de Vygotsky

L'ouvrage "Sémiotique des passions. Des états de choses aux états d’âme" d'A.J.Greimas et J.Fontanille, publié en France en 1991, marque une nouvelle étape dans les études sémiotiques européennes: l'analyse sémiotique est étendue à l'univers affectif et passionnel, "décrit comme un univers de modalités, dont il s'agit de construire la syntaxe" (A.J.Greimas, J.Fontanille, SDP, 338).

La traduction du livre en Russe que nous avons effectuée en 2007 et sa publication en Russie ont donné lieu à un colloque international à la Maison Baltrušaitis à Moscou, "La sémiotique contemporaine et les sciences humaines", pour le 90e anniversaire de la naissance d'A.J.Greimas. C'est là-bas que les chercheurs russes représentant l'École sémiotique de Moscou-Tartu ont avancé l'idée de l'isomorphisme entre les émotions et la parole, en comparant le système de l'intonation avec celui des passions décrit par les sémioticiens français (T.Nikolaeva, dans SC).

Le colloque à Paris pour le 120e anniversaire de la naissance de Lev Vygotsky nous permet de revenir à ce dialogue: d'une part, le caractère inséparable de la pensée et de l'émotion selon Vygotsky, d'autre part, la syntaxe des passions (avec, par exemple, la jalousie comme un composé d'attachement et de rivalité). Greimas refuse la distinction entre raison et passion, entre cognition et émotion, et il choisit action/passion, c'est-à-dire deux types de rationalités pour conduire ou gérer le changement, deux manières de "penser" le changement : en l'opérant ou en le ressentant. A l'avis de Vygotsky, " la séparation de l'aspect intellectuel de notre conscience d'avec son aspect affectif, volitif est l'un des défauts majeurs et fondamentaux de toute la psychologie traditionnelle. (...) Celui qui a séparé la pensée de l'affect a rendu d'avance impossible l'étude de l'influence que la pensée exerce en retour sur le caractère affectif, volitif de la vie psychique". (L.Vygotsky, PL). Un autre point décisif va dans le même sens que Vygotsky: à la différence de Saussure pour qui la "valeur" n'est rien d'autre qu'un réseau de différences, pour Greimas il faut en plus et surtout y projeter des pôles thymiques c'est-à-dire émotionnels.

Dans les années trente du siècle dernier Vygotsky prévoit ce que les sémioticiens français formuleront plus tard: "La sémiotique achève de trouver sa place - celle d'une composante essentielle de notre compréhension de l'homme comme être langagier, mais aussi comme être affectif et social" (SDP, 338).

Bibliographie

A.J.Greimas, J.Fontanille, Sémiotique des passions. Des états de choses aux états d’âme, Paris, Seuil, 1991.
Traduction en russe par I.Merkoulova: Semiotika strastei. Ot sostoyania veschei k sostoyaniu doushi, Moscou, LKI-URSS, 2007.
Sovremennaya semiotika i goumanitarnye nauki (La sémiotique contemporaine et les sciences humaines). Actes du colloque international pour le 90e anniversaire de la naissance d'A.J.Greimas et la publication en russe de l'ouvrage d' A.J.Greimas et J.Fontanille Sémiotique des passions. Des états de choses aux états d’âme, Moscou, Yazyki slavianskikh kultur, 2010.
Gérard Vergnaud, Lev Vygotski. Pédagogue et penseur de notre temps. Paris, Hachette éducation, 2000.
Lev Vygotsky, Myshlenie i retch, rééd.1934, Moscou, Labirint, 1999.
Lev Vygotski, Pensée et langage, Paris, La Dispute, 1997.
Lev Vygotsky, Théorie des émotions: étude historico-psychologique, Paris, l'Harmattan, 2000.



Социальные комментарии Cackle