Journal pour les parents et pour les professeurs
Édité depuis 2003
«Les Nouvelles de l’éducation»
18+
Archives Vidéo Photo Numéro 1 du 11 octobre 2016 Abonnement Rédaction Contacts
1485014849148481484714846148451484414843148411484014839148381483714836
Alexandre
Adamsky
Nous commençons par Vygotsky
Agnès
Florin
Education, développement, culture et qualité de vie des enfants
Jean-Yves
Rochex
Questions posées et services rendus entre psychologie et sociologie
Maurice
Сourchay, Delphine Porcher, Grégory Munoz
De la dialectique sens-signification chez Vygotski à la proposition d’un système d’instruments corporel de dynamique interactionnelle
Augustin
Mutuale
Piaget et Vygotsky en débats: Pour une humanisation de l’enfant en relation d’apprentissage
Claude
Piard
De l’enseignement programmé à la programmation socio-cognitive du développement: une histoire de vie
Catherine
Loisy
La formation du concept scientifique dans la théorie de Vygotsky, cadre pour l’approche-programme dans l’enseignement supérieur
Emmanuel
Sander
Une perspective de développement conceptuel pour l’éducation : hommage à Vygotski
François-Xavier
Clément
La responsabilité de la parole: entre mouvement intérieur et création de la culture
Kishore
Singh
Pédagogie éducative à travers l’ouvrage de Vygotski: Pensée et Langage et l’optique du droit à l’éducation
Liudmila
Boutchilina-Nesselrode
Lev Vygotski dans la perspective sémiotique. Le rapport de réversion et l'instance de l'autocensure dans le roman (Pour l'iconicisation des œuvres d'art concret)
Inna
Merkoulova
Éditorial
Igor
Zhukovsky
Les idées de L.S. Vygotsky et le développement du réseau d'écoles d'enseignement complémentaire en France
Inna
Merkoulova
L'ouvrage "Sémiotique des passions" d'A.J.Greimas et J.Fontanille en russe: dialogue avec la théorie de Vygotsky

Doctorante en sémiotique de l'Université Paris-8, conseillère de l'Institut Charles Darwin International pour les langues slaves
Liudmila Boutchilina-Nesselrode

Lev Vygotski dans la perspective sémiotique. Le rapport de réversion et l'instance de l'autocensure dans le roman (Pour l'iconicisation des œuvres d'art concret)

La conception historico-culturelle de Vygotski se distingue par l’autosuffisance de ses grandeurs conceptuelles. Ce sont la situation sociale du développement, catégorie basique de la psychologie de l’enfant, et le langage intérieur, catégorie basique de l’approche de Vygotski du problème de pensée et langage. En quoi consiste leur autosuffisance? Par quel moyen est-elle atteinte?

Il s’agit du rapport de réversion, corrélateur des relations intérieures interdépendantes entre les concepts composant la catégorie – du milieu et de l’enfant, pour la situation sociale du développement, de la pensée et du langage pour la catégorie du langage intérieur.

Le rapport de réversion se voit dans la solidarité des stratégies dialectiques de Vygotski mises en relation avec la structure fondamentale polémico-contractuelle de signification, adoptée par l’école sémiotique de Paris.

La figure de l’autocensure se révèle dans le roman par l’analyse sémiotique des séquences dégagées du point de vue du rapport de réversion, c’est-à-dire de l’implication de l’éprouver du discours en tant que situation sociale du développement et de l’acte discursif – acte de pensée verbale – en tant que réalisation du langage intérieur.

Les traits essentiels de la figure de l’autocensure dans le roman sont l’isotopie de retour et le mouvement inversement progressif du sujet. Ils sont traités de signifiants pour l’iconicisation des œuvres d’art concret qui organisent le mouvement de la pensée au-devant du mot pour y assurer sa naissance, d’après Vygotski.      



Социальные комментарии Cackle