Journal pour les parents et pour les professeurs
Édité depuis 2003
«Les Nouvelles de l’éducation»
18+
Archives Vidéo Photo Numéro 1 du 11 octobre 2016 Abonnement Rédaction Contacts
1485014849148481484714846148451484414843148411484014839148381483714836
Alexandre
Adamsky
Nous commençons par Vygotsky
Agnès
Florin
Education, développement, culture et qualité de vie des enfants
Jean-Yves
Rochex
Questions posées et services rendus entre psychologie et sociologie
Maurice
Сourchay, Delphine Porcher, Grégory Munoz
De la dialectique sens-signification chez Vygotski à la proposition d’un système d’instruments corporel de dynamique interactionnelle
Augustin
Mutuale
Piaget et Vygotsky en débats: Pour une humanisation de l’enfant en relation d’apprentissage
Claude
Piard
De l’enseignement programmé à la programmation socio-cognitive du développement: une histoire de vie
Catherine
Loisy
La formation du concept scientifique dans la théorie de Vygotsky, cadre pour l’approche-programme dans l’enseignement supérieur
Emmanuel
Sander
Une perspective de développement conceptuel pour l’éducation : hommage à Vygotski
François-Xavier
Clément
La responsabilité de la parole: entre mouvement intérieur et création de la culture
Kishore
Singh
Pédagogie éducative à travers l’ouvrage de Vygotski: Pensée et Langage et l’optique du droit à l’éducation
Liudmila
Boutchilina-Nesselrode
Lev Vygotski dans la perspective sémiotique. Le rapport de réversion et l'instance de l'autocensure dans le roman (Pour l'iconicisation des œuvres d'art concret)
Inna
Merkoulova
Éditorial
Igor
Zhukovsky
Les idées de L.S. Vygotsky et le développement du réseau d'écoles d'enseignement complémentaire en France
Inna
Merkoulova
L'ouvrage "Sémiotique des passions" d'A.J.Greimas et J.Fontanille en russe: dialogue avec la théorie de Vygotsky

Docteur en droit international, Rapporteur spécial des Nations Unies sur le droit à l’éducation (août 2010– juillet 2016)
Kishore Singh

Pédagogie éducative à travers l’ouvrage de Vygotski: Pensée et Langage et l’optique du droit à l’éducation

Le plein épanouissement de la personne humaine est l’objectif essentiel du droit à l’éducation, établit par la Déclaration Universelle des Droits de l'Homme. Tout enseignement doit se fonder sur cet objectif, en favorisant un sens de la dignité de la personne humaine. L’éducation doit pouvoir inculquer chez les enfants des valeurs humaines, s’inspirant de la mission humaniste de l’éducation. On peut percevoir un lien étroit entre l’épanouissement de la personne humaine et le concept de langage intérieur, et la pensée de Vygotski.

La qualité de l’éducation – l’autonomisation (empowerment) par l’acquisition de savoirs, de connaissances, de compétences et d’aptitudes – requiert aussi des compétences innovantes et créatives, le développement de la faculté cognitive, d’une pensée critique, en même temps qu’un sens de la responsabilité sociale. L’ouvrage de Vygotski: Pensée et Langage (1934) a aussi une grande pertinence aujourd’hui dans le cadre des réfections sur la qualité de l’éducation, où l’on met l’accent sur la faculté «cognitive».Ce concept de la qualité de l’éducation est au cœur même des engagements pris par les gouvernements lors du Forum mondial sur l’éducation (Incheon, mai 2015). La Déclaration d’Incheon, adoptée lors de ce Forum reconnait qu’une éducation de qualité «favorise la créativité et les connaissances» ainsi que des «aptitudes cognitives».Une vision plus élargie est fournie par Vygotski: l'apprentissage implique «un véritable et complexe acte de la pensée».

Dans le prolongement des réflexions sur l’apprentissage, la pédagogie et l’éducation, et les aspectscognitives de l’éducation de qualité, le débat sur la conception d’artefacts numériques pour apprendre revêt aussi une importance critique.Aujourd’hui, ce qui est en jeu, c’est la «pensée» et réflexion, comme faculté inné de l’enfant. Les enfants sont trop exposés à l’usage d’Internet qui semble éroder la capacité de concentration et de réflexion des élèves. L’utilisation des nouvelles technologies à mauvais escient peut ouvrir la voie au cyberharcèlement et à la délinquance, voir à la violence, d’où la nécessité de protéger les enfants contre ces risques et les effets potentiellement nuisibles des contenus en ligne, comme l’a souligné le Comité des droits de l’enfant.

Les thèses novatrices développées par Vygotski avec le regard porté sur le développement de l'intelligence enfantine méritent d’être appréciées pour ce qui est de leur incidence et leur portée sur la politique éducative dans une plus large perspective.



Социальные комментарии Cackle